KAITO

Taeyang Kaito, sorti en 2011

Fur wig bleue Kawaii Aquarelle, eyeships CoolCat, obitsu slim white, boucle d'oreille, eyelashes bleus et noirs

- Customisation terminée -

 

Avant

Aujourd'hui est un jour venteux 

Après

~Everything is blue~

 

Prénom : Kaito

Nom : Shion

Date réelle de création : 14 février 2006

Anniversaire (et date d'arrivée) : 24 novembre (2014)

Date de déballage : 24 décembre 2014

Âge : 23 ans

Origine : Japonais

Famille : 6 frères

(en réalité, plus de 200 Shion ont été crées à partir de ses données, mais il n'est vraiment proches que des 6 principaux)

Caractère : sous forme d'une poupée, égoïste, lunatique et mégalomane. Une partie de son âme est emprisonnée dans sa véritable forme, où il a tout du type parfait.

Aime : manger de la glace, la musique, chanter, danser, jouer d'un instrument, ses frères, lui, Miku

N'aime pas : Len (haine viscérale), être critiqué, le silence

Nourriture préférée : "AISUUUUUUUU !!!" (la glace)

Boisson préférée : le thé que prépare son petit frère, Nigaito

Couleur préférée : bleu

Devise : "Daijobu !" (traduction : "Ca ira !")

Ses coloc's : Séraphine, Kohjirö, Axel, Cadëlhiel et Elias

Ses voisins : Flora et Taku

Sa marraine : Piuna Doll

 

 

 

Son histoire :

(Je m'excuse à l'avance, il y a beaucoup de liens, mais c'est pour que celles qui ne connaissent pas trop Vocaloid puissent au moins mettre des visages sur les noms. Mais regardez au moins la chanson, car elle résume parfaitement ce que ressentait Kaito)

 

 

     Kaito était un Vocaloid comme les autres. Il n'était pas humain, son monde était fait de décors de jeux vidéos, d'images, bref, de tous les décors trouvables sur Internet ou dans des logiciels. C'est ce qu'il est. Comme chaque Vocaloid, Kaito est un logiciel.

     Il avait une petite amie, Miku Hatsune, qui était évidemment une Vocaloid. Ils s'aimaient d'un amour sans limites et Kaito aurait tout donné pour elle.

     Cependant, son monde avait beau être très vaste, et sa vie très joyeuse, il regrettait de ne pas être un humain. Les écrans, qu'ils soient d'ordinateurs, de télévision ou de n'importe quoi d'autre, était pour lui  comme des fenêtres qui donnaient sur le monde des humains. Le soir, seul dans sa chambre, Kaito les observait, leur enviant le fait d'être vivants, et se demandant s'il possédait lui-même un coeur, s'il existait réellement. Tous les soirs, il murmurait cette chanson .

(allez, faites un effort, cliquez, c'est vraiment hyper explicatif comme chanson ><' En plus la musique est super belle...)

   

      Et un jour, un miracle se produisit : son voeu s'exauça, où plutôt, il s'exauça en partie. Pour une raison totalement inexpliquable, Miku et lui furent transportés dans le monde des humains. Les autres Vocaloid établirent une théorie : comme dans un conte de fée, leur amour leur aurait permi de passer "de l'autre côté". Malheureusement, ils n'avaient pas pris l'apparence d'humains... mais de poupées. C'était mieux que rien, et dorénavant, dès qu'ils le souhaitaient, ils pouvaient aller dans le monde réel. La vie continua à suivre son cours... Jusqu'à ce qu'arrive un évènement qui bouleversa définitivement la vie du logiciel ayant obtenu une forme physique.

     

     Meiko, Kaito, Miku, Luka, Rin, Len et Gakupo s'étaient tous réunis et avaient fait la fête (un peu trop arrosée XD) toute la nuit. Mais on se rendit compte que deux personnes manquait à l'appel : Len et Miku.

Gakupo : Eh ? Où sont passé les demi-portions ?

Luka : Tu parles des jumeaux ?

Gakupo : Non, de Len et Miku !

Luka : Oui bah j'avais à moitié raison !

Kaito : Gakupo, fais gaffe à ce que tu dis !

Meiko : Rooh, ça va *hic !* ! Kaito, ta p'tite chérie doit être  *hic !*en traint d'gerber dans les chiottes à l'heure qu'il est, et Len est p'têt avec elle !

Kaito : De quoi ?!? Pourquoi ?

Meiko : Eh ben, c'qu'elle a quand même *hic !* vidé la moitié d'ma bouteille... Ma précieuse bouteille... *hic !*

Kaito : Mais t'es malade ! Tu l'as laissé boire ? Elle a que seize ans !!!

Meiko : T'as qu'a pas sortir avec *hic !* des gamines !

Gakupo : Euh, et si tu allais les chercher, plutôt que de disputer avec Meiko alors qu'elle est complètement bourrée?

Kaito : Oui, oui, j'y vais...

     Contrairement aux dires de Meiko, Miku n'était pas aux toilettes, et encore moins de vomir, mais dans sa chambre. Meiko avait cependant eu raison sur un point : Len était à ses côtés. 

Kaito *pense* : Tiens, ce sont leur voix ? Qu'est-ce qu'ils font là ?

     Il fit un pas dans la pièce,  ouvrit la bouche, et s'arrêta net.

Il n'aurait jamais pu imaginer qu'une telle chose arriverait en-dehors de ses cauchemars.

Len s'approcha de Miku, lui caressa la main. Et il l'embrassa. Kaito s'attendait à ce que Miku se débatte, mais elle n'en fit rien.

     Jamais il ne s'était senti si mal. A la fois empli d'une rage folle contre Len, et d'une tristesse insoutenable de se sentir ainsi trahi par celle qui représentait tout pour lui. Il plaqua ses mains sur sa bouche, se forçant à rester silencieux, retenant ses larmes, et s'enfuit en courant, par la porte arrière de la maison, afin de ne croiser personne. Dans son dos, il entendit des voix : "C'était quoi ça ? C'était Kaito ! Tu crois qu'il nous a vu ? KAITO, ATTENDS !!! "

   

      Il n'en avait que faire. Il courait sans but, laissant ses larmes couler. Il en était certain maintenant : il avait bel et bien un coeur. Mais pourquoi s'en rendait-il compte dans une telle situation ? Mais Kaito possédait un énorme défaut : il ne réflechissait jamais avant d'agir.

     

     C'est donc sur un coup de tête qu'il passa dans le monde des humains, et chercha un moyen de quitter le Japon. Une unique solution s'imposa à lui : il était une poupée, il n'avait qu'à s'introduire dans un camion de livraison, qui irait jusqu'à l'aéroport afin que sa marchandise soit expédiée  au Etats-Unis ! Cela lui semblait être une évidence, et, de plus, d'une simplicité enfantine. Restait encore à trouver le camion en question.

     Après plusieurs heures de recherches (le soleil s'était levé) il trouva enfin un moyen de transport. Il se glissa dans un carton, et attendit. Le trajet fut assez mouvementé, mais le pire fut son passage dans l'avion. Pour des marchandises, il n'était évidemment pas chauffé, et la température était donc glaciale.

     Après ce qui lui avait semblé une éternité, l'avion atterit, et le même scénario se répéta à l'envers. Il fut à nouveau déplacé dans un camion, puis livré à sa nouvelle demeure.

     Bien content d'être enfin arrivé aux Etats-Unis, il attendit d'être déballé par sa future pullipienne, mais quelle surprise quand il se rendit compte que sa nouvelle colocataire, une jeune pullip, ne parlait pas un mot d'anglais !Il reessaya de lui parler, mais rien à faire : elle était aussi américaine que lui était un papillon... 

     Afin de pouvoir communiquer, il se mit à jour (n'oublions pas sa nature de logiciel) pour être capable de parler la langue de sa collocataire et de sa propriétaire (français, apparemment). 

    Son hébergeuse lui expliqua qu'il se trouvait en France, et qu'il était dans sa nouvelle maison. Kaito n'y comprenais plus rien. N'était-il pas sensé être aux Etats-Unis à ce moment même ? C'est alors qu'il réalisa...

Kaito : Mais... Je suis sensé être aux Etats-Unis !! C'est quoi ce bordel ??!

Séraphine : Qu'est-ce qu'il raconte ?

Aséika : J'en ai aucune idée...

 

 

     Et Kaito commença sa nouvelle vie à la dollhouse. Mais il se rendit vite compte que quelque chose n'allait pas. Régulièrement, il s'énervait pour rien, se moquait de Séraphine, en clair, il était insupportable. Il ne se reconnaissait plus. Pourtant, quand il retournait dans l'autre monde et reprenait sa véritable forme, son caractère redevenait normal. Il en conclut donc que sa rupture avec Miku avait interféré avec sa capacité à passer dans le monde des humains, changeant une partie de son comportement lorsqu'il devenait une poupée. Il décida de ne pas en parler, et fit des efforts pour se contrôler. Malheureusement, c'était inutile, et la perspective que Séraphine, sa pullipienne et ses voisins se mettent à le détester à cause de cela l'effrayait. 

    De plus, plus les semaines passaient, plus la présence de Séraphine lui faisait oublier Miku. Il préféra voir en cette pullip si gentille une excellente amie, afin d'étouffer dans l'oeuf les sentiments qu'il sentait grandir en lui. Il ne voulait pas prendre le risque de tomber à nouveau amoureux, et de se faire encore une fois rejeter. Il ne fallait pas qu'il oublie qu'elle le voyait certainement comme un taeyang bourré de défauts divers et variés... 

     Mais il ne pouvait évidemment pas savoir ce que pensait Séraphine. Or, elle avait vite compris qu'il avait bon fond. Ainsi, exactement comme les sentiments de Kaito pour elle s'étaient petit à petit changé en amour, elle aussi s'était attachée à ce garçon, qui était certes loin d'être parfait, mais qui savait se montrer, quand il le voulait, atentionné, et qui possédait malgré tout un coeur d'or. 

     C'est donc le 14 février qu'ils se déclarèrent mutuellement leur amour. L'un comme l'autre, ils étaient au comble de la joie d'apprendre que leur sentiments n'étaient pas à sens unique. C'est à ce moment qu'une lumière bleutée apparut, et se dirigea vers Kaito.

Kaito : Serait-ce..?

Séraphine : Ton âme perdue ?

    La lumière brilla de plus belle, grossit, puis devint minuscule et rentra dans la poitrine de Kaito.

Kaito : Que... C'est chaud... Ca fait du bien...

Séraphine : ... Hébétée, elle ne savait que dire.

 

     

    C'est ainsi que Kaito redevint lui-même.  Depuis ce jour, à la dollhouse, tous se mirent à croire que les contes de fées possédaient toujours leur fond de vérite.

 

 

FIN

 

 

Et voilà comment mon tête en l'air de taeyang est arrivé à la maison ^^

L'histoire est peut-être un peu tirée par les cheveux et (très) cucul la praline, mais bon... C'est un personnage qui me tenait à coeur, alors je tenait à écrire son histoire ici, même si elle n'est pas aussi bien que les autres.

 

 

vocaloid (1)